une journée avec les réfugiés au collège - 11 octobre 2019

JPEG - 421.1 ko

Le matin, les 3e ont tous participé à la présentation des missions du HCR dans le monde et de la situation des déplacements forcés dans le monde. Puis Alhassan, mécanicien guinéen réfugié en France et vivant à Caen depuis 1 an, a témoigné de son parcours et de son expérience de vie. Moment intense, riche d’échanges et de questions avec les élèves souvent très curieux.

Ils ont également découvert l’exposition "The Most Important Thing" ("La chose la plus importante") : « Qu’emporteriez-vous si vous deviez soudainement fuir votre foyer ? » C’est la question qu’a posée le photographe américain Brian Sokol, en mission avec le HCR, à des réfugiés de différentes régions du monde, notamment du Soudan, de la République centrafricaine, du Mali, d’Angola et de Syrie. Cette exposition propose une série de portraits de réfugiés posant avec l’objet le plus important qu’ils ont emporté avec eux lorsqu’ils ont fui leur pays.

D’autres ont pu visiter un camp de réfugiés en Jordanie à travers des casques de réalité virtuelle avec « Clouds Over Sidra », court film de 8 minutes, et effectuer des travaux de recherche et de réflexion au CDI en lien avec ce film.

Le midi, les élèves et l’équipe éducative ont dégusté le repas traditionnel préparé par Blessing, cheffe nigériane arrivée en France il y a 2 ans, avec l’aide des équipes de restauration scolaire du collège et l’association caennaise « Bande de Sauvages ». Au menu : Stew, porridge d’igname et crevette, riz frit au poulet, blanc mangé et ananas braisé, le tout accompagné de bissap, boisson à base de fleur d’hibiscus.

L’après-midi fut tout aussi enrichissant, pour les élèves de 5e cette fois, qui ont eux aussi bénéficié de la visite virtuelle du camp de réfugiés et de la visite de l’exposition de photographies, mais aussi d’ateliers divers :
 un atelier proposé par le HCR de découverte du dessin de presse avec Kianoush, dessinateur et caricaturiste iranien ;
 un atelier arts-plastiques avec pour finalité la réalisation d’un objet solidaire sous forme de pictogramme ;
 un atelier en français autour du repas, et des ingrédients et mets traditionnels du Nigeria (confection d’une carte illustrée par les élèves) ;
 un atelier sur les photographies de réfugiés dans les sélections précédentes du Prix Bayeux Calvados.

Enfin, les élèves du club radio (tous élèves de 5e) ont suivi l’événement de près en interviewant des professeurs, élèves et intervenants au cours de la matinée. Vous pourrez découvrir prochainement leur travail, mais aussi les photos prises tout au long de la journée.